Avez vous besoin d'une culotte menstruelle ?
Oui

Contraception et règles : vous allez tout savoir

Beaucoup d’interrogations entourent les mots : contraception et règles. Quelle méthode contraceptive choisir : mode de contraception hormonale ou non hormonale ? Quel impact un mode contraceptif a-t-il sur le cycle menstruel ? Cet article n’a évidemment pas vocation à se substituer aux préconisations de votre médecin traitant, de votre gynécologue ou de votre sage-femme. Cependant, nous allons vous donner des informations utiles concernant les différentes méthodes contraceptives et leurs effets sur vos menstruations. Pilule œstro-progestative, pilule progestative, dispositifs intra-utérins, anneau contraceptif, etc. 

Hormones, contraception et règles 

En matière de moyen contraceptif, deux grandes familles existent : la contraception hormonale et non hormonale. 

Voici certains modes de contraception non hormonale : 

  • Stérilet au cuivre.
  • Diaphragme.
  • Préservatif masculin.
  • Préservatif féminin.
  • Stérilisation à visée contraceptive, etc.

La liste suivante concerne quelques méthodes de contraception hormonale :

  • Pilule oestro-progrestative.
  • Pilule progestative.
  • Patch contraceptif.
  • Anneau contraceptif.
  • Implant sous-cutané.
  • Stérilet hormonal.
  • Pilule du lendemain, etc.

À ce sujet, sachez qu’il existe deux types d’hormones sexuelles féminines : les œstrogènes (estriol, estradiol et estrone) et la progestérone.

À la puberté, le développement des organes féminins est dû aux œstrogènes. Ces hormones interviennent aussi sur le cerveau, les os, la voix, la peau et les cheveux. 

Après chaque ovulation, les ovaires produisent de la progestérone. Cette hormone contrôle et complète les effets des œstrogènes. La progestérone permet également la nidation (implantation de l’œuf dans l’utérus).

Maintenant que vous connaissez tout (ou presque) sur les hormones, faisons un petit point sur le déroulement d’un cycle menstruel. Gardez en tête que la durée d’un cycle et la période d’ovulation peut légèrement varier d’une personne à l’autre : 

  • Les règles ont lieu environ tous les 28 jours. 
  • Durant les 14 premiers jours du cycle, il y a une sécrétion d’œstrogènes ainsi qu’une maturation de l’ovule. 
  • Au 14e jour, c’est l’ovulation. L’ovaire sécrète alors de la progestérone, qui épaissit la paroi de l’utérus (appelé endomètre) pour accueillir l’œuf. 
  • Puis la production d’œstrogènes et de progestérone diminue, jusqu’au prochain cycle menstruel. 

La pilule mini-dosée (aussi appelée œstro-progestative ou combinée)

 

Pillule

 

Contraception et règles riment souvent avec pilule œstro-progestative. Celle-ci est composée d’un œstrogène de synthèse et d’un progestatif de synthèse.

Lorsque vous prenez une pilule mini-dosée :

  • Votre ovulation est bloquée, ce qui signifie que vos ovaires sont au repos et ne produisent plus d’ovules tous les mois.
  • Votre glaire cervicale s’épaissit pour faire en sorte que les spermatozoïdes ne franchissent pas le col de l’utérus.
  • La muqueuse, appelée endomètre, qui tapisse l’intérieur de votre utérus est modifiée pour rendre impossible la nidation (implantation de l’œuf dans l’utérus).

Avec la pilule œstro-progestative, vos règles peuvent être : 

  • Plus régulières.
  • Moins longues.
  • Moins douloureuses.
  • Moins abondantes. 

La pilule micro-dosée (progestative)

En matière de moyen de contraception, il existe également la pilule progestative. Celle-ci est composée d’un progestatif de synthèse. 

Lorsque vous prenez une pilule micro-dosée : 

  • Le blocage de votre ovulation est possible, en fonction du type de votre pilule progestative.
  • La modification de votre endomètre empêche la nidation.
  • La modification de votre glaire cervicale bloque les spermatozoïdes à l’extérieur du col de l’utérus.

Avec la pilule progestative :

L’anneau et le patch contraceptif

L’anneau contraceptif et le patch fonctionnent comme la pilule œstro-progestative. Ils sont également composés d’un œstrogène de synthèse et d’un progestatif de synthèse. 

Si vous avez tendance à oublier votre pilule ou que vous ne voulez plus vous en soucier, vous pouvez choisir une de ces deux méthodes de contraception :

  • L’anneau contraceptif ; vous insérez, vous-même, l’anneau au fond de votre vagin, comme un tampon. Vous le laissez en place durant trois semaines. Vous l’enlevez au début de la quatrième semaine, ce qui déclenche vos règles.
  • Le patch contraceptif ; vous collez votre patch sur votre peau (ventre, épaule ou bas du dos, mais pas proche des seins). Vous le remplacez ensuite toutes les semaines, durant trois semaines. C’est lors de la quatrième semaine sans patch que vous avez vos règles.

Les dispositifs intra-utérins (DIU ou stérilets)

Le dispositif intra-utérin hormonal

 

Stérilet

 

Le stérilet hormonal diffuse un progestatif durant trois à cinq ans, selon le dispositif. Son action permet d’empêcher la nidation de l’œuf dans l’utérus. 

C’est votre médecin, votre gynécologue ou votre sage-femme qui pose votre dispositif intra-utérin hormonal. 

Avec un stérilet hormonal :

  • Vos règles peuvent être perturbées durant les premiers mois (petits saignements entre les règles). 
  • Après ces premiers mois, vos règles peuvent diminuer, voire disparaître.

Le stérilet au cuivre

Le stérilet au cuivre est mis en place par votre médecin, votre gynécologue ou votre sage-femme. Il est généralement posé pour une durée de 4 à 10 ans.  

La meilleure période pour insérer ce dispositif intra-utérin est durant vos menstruations ou juste après. En effet, c’est à ce moment que votre col de l’utérus est ouvert. 

Avec un stérilet au cuivre : 

  • Des saignements peuvent survenir après la mise en place du dispositif.
  • Les règles peuvent devenir plus abondantes.

Le stérilet au cuivre peut également être posé juste après un rapport non protégé. Il fait alors office de contraception d’urgence. Contactez votre médecin ou votre gynécologue pour plus d’informations. 

La pilule du lendemain

La pilule du lendemain doit être prise, idéalement, dans les 12 heures qui suivent un rapport sexuel non protégé et dans les 3 jours maximum. Cette contraception d’urgence ne doit pas remplacer un mode de contraception habituel. 

En effet, la pilule du lendemain ne peut pas être prise souvent, car elle dérègle le cycle menstruel. Le comprimé est fortement dosé en hormone, afin de venir perturber l’ovulation. 

Quelques jours après la prise de cette contraception d’urgence, des saignements qui ressemblent à des règles peuvent apparaître. Cela ne montre pas l’efficacité de la pilule du lendemain. C’est simplement un effet secondaire possible.

Votre cycle menstruel suivant peut également être un peu perturbé (arrivée des règles précoce ou retardée). Pour vivre cet éventuel petit chamboulement dans votre cycle en toute sérénité, n’hésitez pas à utiliser une culotte de règles


Pour conclure cette série d’informations autour des mots contraception et règles, sachez que l’interruption volontaire de grossesse (IVG) vous permet également de mettre fin à une grossesse non désirée. En France, le délai maximal pour pratiquer une IVG est de 14 semaines d’absence de règles. N’oubliez pas que, pour choisir le meilleur moyen de contraception adapté à votre corps et à vos besoins, vous devez consulter impérativement votre gynécologue ou votre médecin traitant.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Guides des tailles

Pour choisir la taille qui vous convient le mieux, nous vous conseillons simplement de prendre votre taille habituelle en sous-vêtements.

Taille à commander

XXS

XS

S

M

L

XL

2XL

3XL

Taille française

12-14 ans

32-34

36

38

40

42

44-46

48-50