Avez vous besoin d'une culotte menstruelle ?
Oui

Le syndrome prémenstruel : définition, symptômes, origine et conseils pour diminuer vos douleurs

Vous ressentez souvent, avant vos règles, des ballonnements, des douleurs dans les seins, une tristesse, un manque d’énergie ou de l’anxiété ? Sachez que l’ensemble de ces symptômes désagréables est souvent en lien avec le syndrome prémenstruel, aussi appelé SPM. Cependant, souffrir durant votre cycle menstruel n’est pas une fatalité ! Des solutions existent pour diminuer le syndrome prémenstruel. Définition, origine, liste des symptômes, conseils et traitements de ce trouble qui apparaît avant vos menstruations, vous saurez tout dans un instant. Vous allez découvrir comment apaiser les douleurs physiques et atténuer les manifestations psychologiques qui arrivent, de façon régulière, mois après mois.  

Qu’est-ce que le syndrome prémenstruel (SPM) ? 

La définition du syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel, aussi appelé SPM, désigne tous les symptômes qui apparaissent à peu près une semaine avant le début de vos règles. En général, ces manifestations physiques et psychologiques durent environ deux jours.  

Ces symptômes prémenstruels sont ressentis comme très gênants pour beaucoup de femmes et d’hommes transgenres (nés avec le sexe féminin) en âge de procréer. 

Pourquoi souffrez-vous de douleurs avant vos règles ? 

Les phénomènes exacts qui expliquent l’apparition des symptômes du syndrome prémenstruel sont, encore aujourd’hui, mal identifiés : 

  • La baisse des hormones sexuelles présente dans le sang, après lovulation, semble expliquer l’apparition de certains symptômes du SPM.  
  • Cette chute du taux d’hormones sexuelles dans le sang peut engendrer de la rétention d’eau. Celle-ci est parfois à l’origine d’une prise de poids, mais également d’un gonflement des seins qui peut entraîner de fortes douleurs, appelé mastodynie. 

Quels sont les symptômes du syndrome prémenstruel ?

Consultation médecin

 

L’ensemble des symptômes liés au syndrome prémenstruel (SPM) peut apparaître de façon très diverse au niveau physique et/ou psychologique. 

Voici quelques symptômes physiques du syndrome prémenstruel :

  • Ballonnements.
  • Maux de ventre.
  • Seins gonflés et sensibles.
  • Douleurs mammaires.
  • Gonflement des extrémités. 
  • Légère prise de poids.
  • Manque d’énergie.
  • Maux de tête.
  • Douleurs au niveau des reins, etc.

Les manifestations psychologiques du syndrome prémenstruel peuvent être multiples :

  • Tristesse.
  • Anxiété.
  • Irritabilité.
  • Impatience.
  • Crises de pleurs.
  • Sensation de malaise, etc. 

Comment lutter contre les douleurs qui apparaissent avant les règles ?

Femme douleur

Quelques conseils pour diminuer le syndrome prémenstruel léger

Pour diminuer les symptômes légers du syndrome prémenstruel, vous pouvez :

  • Éviter au maximum les substances excitantes comme l’alcool, la caféine ou la consommation de tabac.
  • Adopter une alimentation qui n’est pas trop riche en sel. Ceci afin de prévenir au maximum l’apparition de rétention d’eau. 
  • Pratiquer une activité physique régulière comme le yoga, la natation, la marche, etc. Faire du sport permet, entre autres, de diminuer vos ballonnements et de baisser votre niveau d’anxiété. 
  • Faire des séances de relaxation pour diminuer au maximum votre stress.
  • Bien vous reposer en dormant suffisamment. N’hésitez pas à faire une sieste dans la journée si vous ressentez de la fatigue durant la période qui précède vos règles.

Vous pouvez également demander conseil à votre médecin traitant ou à votre gynécologue, afin de prendre certains compléments alimentaires. Cette démarche doit être faite auprès d’un professionnel de santé, afin d’éviter d’éventuelles interactions médicamenteuses :

  • Compléments riches en vitamines B6, en calcium ou en magnésium. 
  • Acides gras oméga-6, comme l’huile d’onagre ou l’huile de bourrache. 
  • Extraits de feuilles de ginkgo (attention, le ginkgo est totalement déconseillé aux personnes souffrant d’épilepsie ou qui prennent un traitement avec des anticoagulants).  
  • Extraits de gattilier (soyez vigilants, car le gattilier peut interagir avec certains médicaments et contraceptifs comme la pilule). 

De plus, sachez que seules quelques études scientifiques ont, pour l’instant, prouvé l’efficacité de certains de ces compléments alimentaires sur le syndrome prémenstruel. 

Le traitement des symptômes du syndrome prémenstruel invalidant

Antibiotiques

Chez certaines personnes, les symptômes du syndrome prémenstruel peuvent être sévères et invalidants. Si c’est votre cas, vous devez consulter un médecin traitant ou un gynécologue. Seul un professionnel de santé peut, selon vos besoins, vous prescrire certains médicaments : 

  • Du paracétamol ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour diminuer certaines douleurs physiques.
  • Des diurétiques pour lutter contre une trop forte rétention d’eau.
  • Des anxiolytiques afin de prendre en charge les symptômes sur le plan psychologique, etc.

La prise en charge des seins douloureux du syndrome prémenstruel

Sachez que le traitement spécifique des douleurs mammaires (appelées mastodynie) ressenties avant les règles est différent selon l’âge de la personne :

  • Une mastodynie peut être présente, à l’adolescence, lors des premières règles. Un médecin traitant ou un gynécologue peut alors prescrire des médicaments à base de progestérone (hormones féminines) ou une contraception œstroprogestative. Du paracétamol, des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou des diurétiques peuvent également être préconisés pour traiter ce trouble.
  • Une mastodynie chez une personne de 40 ans ou plus peut être due à d’autres causes que le syndrome prémenstruel. Des kystes fibreux peuvent alors être également présents (appelés mastose). Un examen par un médecin est absolument nécessaire, afin d’écarter d’éventuelles tumeurs du sein. En dehors de toute pathologie, le traitement de ces douleurs durant le SPM peut se faire grâce à la prescription de progestatifs.  
Même si le syndrome prémenstruel (SPM) est un trouble généralement sans gravité, il peut être très pénible, voire invalidant. Retenez que si vous souffrez d’un syndrome prémenstruel sévère, vous devez absolument prendre rendez-vous avec un médecin traitant ou un gynécologue. Ne restez surtout pas seul face à votre souffrance. Un professionnel de santé peut réaliser un bilan complet de votre état physique et psychologique, afin de vous aider à lutter contre les douleurs. Si les symptômes que vous ressentez sont relativement légers, piochez parmi nos conseils pour vivre au mieux ces quelques jours qui précèdent vos règles. Et pour aller plus loin, n’hésitez pas à découvrir les aliments à privilégier et à éviter tout au long de votre cycle menstruel.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Guides des tailles

Pour choisir la taille qui vous convient le mieux, nous vous conseillons simplement de prendre votre taille habituelle en sous-vêtements.

Taille à commander

XXS

XS

S

M

L

XL

2XL

3XL

Taille française

12-14 ans

32-34

36

38

40

42

44-46

48-50