Saigner en dehors de ses règles, c’est normal ?

 Qu'est-ce que le spotting ?

 

Pendant la durée du cycle menstruel, l’organisme féminin secrète des hormones. Chaque femme réagit de façon différente à cette montée d’hormones : règles douloureuses, règles abondantes ou plutôt flux très peu abondant, apparition d’acné, pertes blanches, maux de tête, enfin vous bref, vous connaissez ces fameux problèmes de femmes !

 

Le « spotting » engendre des symptômes qui accompagnent le cycle menstruel féminin. Il s’agit de petits saignements au niveau du vagin qui surviennent pendant le cycle, mais pas pendant les périodes de règles, c’est ce qui caractérise principalement le spotting . Si toutes les femmes ne sont pas touchées par ce phénomène, contrairement aux idées reçues, de plus en plus en sont atteintes mais ne savent pas mettre de mots à cette montée d’hormones.

 

La signification anglaise est « tache », le spotting se manifeste donc sous forme de saignements qui tachent les culottes, jusqu’ici pas de différence avec des règles classiques. Cependant contrairement aux règles, le sang des règles coule en petites gouttes, d’où son nom. De plus, les règles sont beaucoup plus abondantes. Visuellement, si elles sont de couleur rouge vif, le spotting lui est plus foncé, allant jusqu’à devenir parfois un peu marron. Alors que les règles viennent chaque mois, selon le cycle, le spotting n’est généralement qu’un cas isolé qui ne survient que ponctuellement.

 

Le spotting peut faire peur et pourtant il est assez commun. Il peut survenir entre les règles, pendant la grossesse, après les rapports sexuels ou après un examen gynécologique. Vous en savez un peu plus maintenant !Continuez à lire vous allez en apprendre davantage et vous rendre compte que ce n’est pas la fin du monde !

 

Quelles sont les causes du spotting ? 

 

 

Plusieurs facteurs peuvent provoquer ces saignements nous allons le voir. Dans la grande majorité des cas, ce sont des facteurs hormonaux, mais il arrive que le spotting survienne suite à des événements ou dans certaines situations.

 

Les causes hormonales 

Une brusque montée, baisse ou un dérèglement d’hormones est la première cause d’apparition de spotting. Tout au long du cycle menstruel, il est régulé par deux principales hormones, à savoir l’œstrogène et la progestérone. (cliquez ici pour en apprendre davantage sur le cycle menstruel). Il arrive qu’elles soient sujettes à des troubles qui vont provoquer les saignements.

Si vous avez commencé, changé ou arrêté une méthode contraceptive hormonale, sous quelque forme que ce soit (pilule, patch, DIU, stérilet hormonal), il se peut que les hormones qu’elle contient ne vous conviennent pas ou que vous ne les supportiez pas. Le "spotting" peut alors apparaitre. Attention quand même à ne pas arrêter brusquement le contraceptif que vous utilisez en cas d’apparition. Dans la majorité des cas, ce n’est pas une question d’inefficacité : votre corps a peut-être besoin de s’adapter avant de retourner à la normale !

Il arrive que des situations perturbent la balance hormonale et finissent par rompre l’équilibre et ainsi causer des légers saignements. Il en est ainsi de la préménopause, du stress, de la fatigue, des angoisses, d'une possible anémie, du décalage horaire, etc. 

 

➞ Les premières règles 

Un "spotting" précède dans la plupart des cas, les vraies "premières" règles. Il est reconnaissable par sa couleur qui tire sur le marron et de plus, il n’est pas continu comme les règles. Il s’agit juste de quelques petits saignements qui sont annonciateurs des premiers cycles menstruels.

 

➞ La grossesse 

On n’est pas sans savoir que pendant la grossesse, la femme n’a plus ses règles, mais il y a des cas où l’organisme poursuit le cycle menstruel sans tenir compte de la nidation. Il s’agit du "spotting de grossesse", plus communément appelé règles d’anniversaire. Nul besoin de stresser, car ce cas arrive à la plupart des femmes. Il concerne une femme sur quatre.

 

En terme général, les saignements ne vont pas au-delà des 3 premiers mois de grossesse et sont sans gravité. Mais un examen gynécologique est toujours nécessaire pour éviter des risques de fausse couche.

 

➞ Les maladies gynécologiques 

Le spotting peut également être causé par des maladies comme un fibrome utérin ou une maladie sexuellement transmissible. Ce cas est rare, mais pas négligeable. Si la perte de sang continue pendant plus d’une dizaine de jours, il est alors question de métrorragie. Dans ce cas, une surveillance médicale est nécessaire.

Les culottes menstruelles Eve and Co sont pensées pour aider les femmes à répondre à leurs problèmes d'hygiène intime tout en leur apportant une protection efficace dans un confort maximal. 


Quelles sont les conséquences du spotting ? 

Bien que le spotting soit considéré comme normal dans la plupart des cas, il est toujours conseillé de consulter votre médecin. En effet, les causes de votre spotting méritent peut-être un traitement.

Quand appeler un médecin ? 

 

 

 

Bien que vous devriez vous sentir libre d'appeler votre médecin à chaque fois que vous avez une question ou une préoccupation liée à votre santé, il est utile de savoir quand le spotting est une source de préoccupation réelle. Voici quelques cas où appeler un médecin semble nécessaire :

  • Si vous êtes enceinte ou si vous pensez l’être
  • Si vous avez des taches constantes
  • Si vous avez eu des relations sexuelles non protégées et commencez à avoir de faibles saignements
  • Si vous ressentez une douleur ou des crampes au moment du spotting

 

Ne vous en faite pas cette montée d'hormone est dans la plupart des cas considérée comme normale et des traitements efficaces existent ! 

  


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés